lundi 19 août 2019

"Août couve, septembre fait naître"


"Août couve, septembre fait naître
(Proverbe français)

C'est difficile de garder une régularité sur les réseaux sociaux. Parce que la vie, c'est rarement régulier, surtout quand on monte un projet! 
Et que rédiger des articles, ça prend du temps, faut avoir l'inspiration. Et que partager le quotidien sur la page facebook, c'est pas forcément hyper palpitant, ni pour vous, ni pour nous. 


Mais à quelques semaines de la rentrée (oui, oui, on sait, vous n'avez pas envie d'en entendre parler 😉), on s'est dit qu'il était temps de faire un p'tit point sur l'avancée de RACINET[H]IQUE, et de sa possible mise en place concrète d'ici quelques mois (attention, TEASING 😁 !!) 

Vous en étiez restés (pour ceux qui suivent !) à cette maison dans le Gard pour laquelle nous avions signé un compromis de vente en juin dernier alors que le Conseil Départemental faisait le mort et que sans son autorisation, la PJJ ne pouvait pas travailler avec nous. 
On se questionnait alors sur ce que nous devions faire: continuer au risque de ne pas avoir d'autorisation d'ouverture du LVA ou se rétracter 😵❓❔❓❔....

Finalement, après plusieurs coups de fil à des amis, nous nous sommes rétractées. Le risque financier était trop important. 

Nous nous sommes alors replongées dans notre application préférée "Le Bon Coin" et avons continué d'avaler les kilomètres pour essayer de trouver THE maison avec THE terrain qui irait bien.

Chercher, encore chercher, toujours chercher. Ça commençait à être franchement démoralisant : rien ne convenait. On a traversé l'Ardèche méridionale et la Lozère de part en part (pas le Gard hein, ça on avait bien compris qu'il fallait laisser tomber l'idée!) avec toujours le même résultat : ça ne va pas !

Entre deux visites, on a re re re re re rédigé le dossier du projet pour l'adapter aux différents territoires et coûts financiers, pris des renseignements sur la météo de certains lieux (6 mois de neige par an ⛄ à Belvezet, Brrrr 😱😰 pas possible pour nous!), fait faire des devis (ça coûte combien de sécuriser une ruine ? 😕), ...
Pour arriver au moment où il n'y avait plus rien à visiter ...
On avait tout vu (dans notre budget et dans le coin choisi bien sûr), et rien ne correspondait. 

Pour lutter contre la sinistrose, on s'est occupées du potager. 



On est parti en balade avec les p'tits loups (nos deux cabris d'amour Pumper et Pancelot 😍)

 


Mais bon, ça remplit quand même pas les journées tout ça ! 
On commençait à sérieusement déprimer, nos droits aux chômage continuaient de filer, et rien de concret ne se mettait en place au niveau du projet.  


Soudain, coup de théâtre ❗❕❗❕

Je contextualise: 
Nous avions visité une superbe maison dans le village de Rocles en Ardèche du Sud en avril dernier, notre 1ère visite après la déception de Lou Poustat. Nous ne connaissions donc pas encore le "marché" de l'immobilier dans le coin et je crois que nous n'étions pas encore prêtes à nous projeter dans un nouveau lieu. 
On avait adoré l'endroit, mais quelques point négatifs nous avez fait reculer : on trouvait les voisins trop proches et le terrain trop petit. 
Cette maison était restée malgré tout dans un coin de notre tête, et 15 jours après cette visite d'avril, nous avions recontacté la propriétaire pour effectuer une contre-visite. 
Malheureusement pour nous, la maison avait été vendue entre temps.

Mi-juillet, la propriétaire nous recontacte : les acquéreurs n'ont pas eu leur prêt, est-ce qu'on est intéressées pour revoir la maison avant qu'elle la remette en vente sur internet. 
OUI, OUI, OUI!   
Rdv calé le lendemain matin. 
Et avant même d'y aller, nous savions. Nous savions que RACINET[H]IQUE devait éclore en ce lieu. 
Nous avions déjà rencontré le Maire du village dans le cadre d'une association du coin (la Commune Imaginée de Païolive) et savions son fort engagement politique pour le social et l'écologie. 
Tous les signaux étaient au vert ✅
La contre-visite n'a fait que confirmer notre ressenti : cet endroit est parfait ! 
Une maison d'habitation principale écologique en bois massif, en dessous un studio autonome aux murs recouverts de sable et chaux, une cabane indépendante, et 4000m2 de terrain constructible. 
Juste parfait ! 




Peu de travaux à prévoir et uniquement sur la cabane : isolation murs et plafond, pose d'une douche, d'un wc et d'une kitchenette, et raccord à la fosse septique. 
Je pense que ces menus travaux sont dans nos cordes 😉! 
D'autant plus que Charlotte s'est inscrite à une formation organisée en septembre par l'association Hameaux Légers d'une durée de 15 jours pour apprendre à concevoir et construire un habitat bioclimatique.  
La construction autonome d'un troisième habitat ne nous fera même plus peur ! 

Le compromis de vente a donc été signé fin juillet. Les banques commencent à venir visiter le lieu cette semaine (oui, on sait, c'est bizarre que les banquiers viennent visiter, mais dans le cadre d'une création d'activité a priori c'est comme ça que ça se passe 😕), le Conseil Départemental de l'Ardèche nous a fait un petit papier attestant que notre projet correspondait complètement aux besoins du territoire (j'vous raconte pas la joie-hystérique quand on a reçu ce document 😆), la PJJ Drôme-Ardèche se joint au Conseil Départemental pour les démarches, et tout ce beau monde vient visiter le lieu en septembre !

Ça avance plus que bien ! On y croit, on a hâte ! 
C'est à la fois excitant et terrifiant, c'est presque une fin et un début. 

Les dernières étapes à franchir : 
- Trouver une banque qui nous accorde le prêt, 
- Obtenir l'autorisation d'ouverture auprès du Conseil Départemental. 

Si tout est parfait dans le meilleur des mondes (mouais voilà quoi), on pourrait accueillir un jeune dès janvier 2020 🙏👍

En attendant, il nous reste à construire en palettes l'extension de la cabane des cabris pour accueillir les trois petits derniers restés chez nos copains de Sorène : les jumeaux Salt et Pepper, et le magnifique Petipas.  
Ça fera un bien belle famille tout ce p'tit monde !


dimanche 16 juin 2019

Don Quichotte du LVA

Cela fait un p'tit moment que rien n'a été publié sur le blog. 
Parce que le temps passe, et que les nouvelles données vite fait sur la page Facebook sont à l'instar des réseaux sociaux : brusques, émotionnelles, narcissiques, passionnées. 

J'ai besoin de (me) poser (pour faire) un petit bilan des derniers mois écoulés, des joies, des déceptions et des réalités. 


mercredi 6 mars 2019

Cabriiiiis, c'est (presque) finiiiii, et dire que c'était ...

Désolée pour ce titre d'article foireux, il faut remercier les radios que l'on capte ici au fin fond de nos Cévennes ;-)

Le bal des naissances de cabris s'est poursuivi ces derniers jours et notre petite famille s'est bien agrandie par la même occasion.
Cette année, tout comme les températures printanières en avance; les chèvres ont décidé d'anticiper les mises bas et ont suivi Gaufrette et sa petite semaine d'avance.
Sur les 12 demoiselles mises aux boucs, la moitié étaient primipares, mais toutes jouent leur rôle de maman poule à la perfection !
20 bambins ont donc transformé la paisible chèvrerie en cour de récréation et tous ont choisi l'option EPS et affichent déjà de très belles notes en escalade, sprint sur 100 mètres et acrobatie.


lundi 25 février 2019

Une ado (qui aime la photo) en Cévennes

La semaine dernière nous avions de la visite at home : la filleule de Julie est venue passer quelques jours chez nous.
Loulou est une ado de 15 ans, et comme tous les ados on peut résumer l'expression de ses sentiments comme ce superbe griffonnage :



lundi 18 février 2019

Bienvenue à Pilgrim & Pixies !

On en rêvait ... Gaufrette l'a fait !

Vendredi 15 février, Gaufrette (magnifique chèvre de race Massif Central) a donné la vie à trois splendides cabris.
La naissance était normalement prévue pour le 22 février, mais la demoiselle en a décidé autrement.
Ce vendredi donc, nous avions retrouvé nos copains chevriers autour d'un petit café en terrasse aux Vans, et nous parlions des naissances à venir et organisions notre venue de la semaine suivante pour "jouer" les assistantes sage-femme.
A 17h, nous recevions un petit sms de Valérie nous présentant les trois bébés !
Miss Gaufrette a mis bas toute seule comme une grande, et tout le monde se porte bien : 2 petits mecs et 1 petite puce !

Dimanche nous avons rencontré ce petit monde, et avons littéralement fondu ...
Nous sommes donc de jeunes mamans comblées de bonheur par nos deux amours de p'tits gars : Pilgrim à la douce robe grise et Pixies et son joli papillon blanc sur robe noire !



lundi 28 janvier 2019

Money, money, money !

Voilà, nous arrivons maintenant au moment décisif de notre projet : les rendez-vous avec les banques !
Eh oui, même si dans une partie de Monopoly, la Banque ne prête pas de billets aux joueurs désireux d'acquérir une propriété, nous ne sommes pas dans une partie de jeu (ou alors, il faut créer de nouvelles règles, nous permettant d'emprunter quelques deniers à la-dite Banque !).

Bien qu'il arrive que nous jouions de temps en temps au Monopoly, pour que RACINT[H]IQUE passe du statut "projet papier" au statut "bien réel et vivant", pas le choix, nous avons besoin d'un prêt bancaire pour compléter les fameux deniers que nous avons mis de côtés ces dernières années !

Donc ...


samedi 19 janvier 2019

ALODEAR et Chambre d'Agriculture ou récit d'une escapade à Mende et Langogne

Les rendez-vous ont donc repris cette semaine, et on doit vous avouer qu'on les attendait impatiemment !
Mardi nous étions donc à Mende afin de rencontrer l'ALODEAR.
Dans un précédent article, nous vous avions expliqué l'intérêt de cette rencontre, d'une part afin d'obtenir un regard expert sur notre projet, et d'autre part, de pouvoir obtenir une validation de la faisabilité afin de rencontrer l'AIRDIE (le fameux financeur solidaire).


vendredi 11 janvier 2019

RACINET[H]IQUE, un projet en 3 temps : Accueil mixte à la ferme (2/3)


On sait que vous l'attendiez tous, alors ....

Le voici, le voilà, le deuxième volet de notre projet RACINET[H]IQUE!

Aujourd'hui, on va vous parler (encore et toujours!) d'accueil à la ferme, d'agritourisme et de réinsertion sociale.


II.              Accueil mixte à la ferme


Accueillir : verbe transitif, du latin « accolligere » qui signifie « rassembler »[1].
Le deuxième temps de notre projet est celui de l’accueil.
Un accueil qui se veut également double.


lundi 7 janvier 2019

RACINET[H]IQUE, un projet en 3 temps : Création d'une micro-ferme (1/3)


Le joli logo de notre projet !

RACINET[H]IQUE. 
Nous avons créé un nom, un logo, une bannière. 
Nous avons écrit des pages et des pages de projet (43 pages à ce jour pour être précise!), incluant photos, business plan, curriculum vitae, étude de marché, plan financier sur trois ans et tutti quanti.

On ne va pas vous imposer ce document peut-être une peu indigeste mais on voulait vous présenter de façon concrète en quoi consiste ce projet à la fois agricole, touristique et social. 

En trois articles, nous allons vous expliquer kèskecé RACINET[H]IQUE!

Ce projet développe des objectifs pluriels mêlant écologie, éco et agritourisme, réinsertion sociale, valorisation et dynamisation des territoires ruraux.


RACINET[H]IQUE, c’est un projet en trois temps. 
On vous présente le premier dans cet article!


mardi 1 janvier 2019

dimanche 30 décembre 2018

Chez Sorène, on a aussi festoyé pour Noël !

Eh oui, nos copains de Sorène ont aussi sorti le grand jeu pour fêter Noël !
Les festivités ont tout d'abord commencé le 18 décembre dernier, avec des résidents d'un FAM (Foyer d'accueil médicalisé) venus passer une après-midi à la chèvrerie.
Nos copains Sorène ont l'âme ouverte sur le "social" aussi (c'est pas par hasard qu'on les a rencontrés ces deux là !), et offrent la possibilité à des personnes en situation de handicap de venir partager des moments à la chèvrerie, accompagnés par leur éducateur (Anthony).

Pour cette visite du 18/12 nous étions également conviées pour une opération "Spéciale relooking de la chèvrerie".
Au programme: rencontre avec des personnes extra-ordinaires; décoration des lieux aux formes et couleurs de Noël; dégustation de sablés aux épices; câlins des chèvres ! Ce fut pour nous un moment magique, qui tout simplement est venu confirmer nos croyances, nos rêves, nos idéaux...

Voilà le résultat en images de ce relooking chèvrerie:


mercredi 26 décembre 2018

Premier Noël en Cévennes

On en rêvait... nous l'avons fait !
Notre premier Noël en Cévennes...
Un Noël en "petit comité" avec Belle-Maman et le Beau-frère.
Cette année, mes parents, mon petit frère et sa petite famille n'ont pas pu faire le déplacement, mais ce n'est que partie remise ;-)

Pour fêter cela, nous avions fait un joli sapin home-made: il s'agit d'un sapin anti-attaque chats / chien


vendredi 7 décembre 2018

Un Aller-Retour en Terres de Vie à Mende !

Hier nous avons donc chevauché la 3 cylindres pour nous rendre à Mende rencontrer Terres de Vie en Lozère.



Un accueil chaleureux nous a été fait par les trois membres de l'équipe technique du GAL (Groupe d'Actions Locales) et nous sommes encore une fois reparties avec le sourire aux lèvres !

Bon, les subventions accordées par le programme LEADER c'est pas simple...

jeudi 29 novembre 2018

Quand l'horizon semble vraiment dégagé...


Les contacts transmis par Mme Fantini ouvrent de nouvelles perspectives !
Nous avons pris attache avec chacun, et avons reçu une réponse encourageante de la référente "Développement Territoire" du Conseil Départemental.

jeudi 22 novembre 2018

Rencontre avec Monsieur le Maire !

Aujourd'hui nous avions rendez-vous avec le Maire de Villefort, monsieur Lafont.
En effet, après notre visite du Lieu, nous lui avions adressé un courrier afin de lui exposer brièvement le projet et solliciter une rencontre en vue d'obtenir son adhésion et soutien.

mardi 20 novembre 2018

Un billet "Aller" pour Mende s'il vous plait !

Hier, nous avions donc rendez-vous à Mende avec le PAI.
En tant que filles précautionneuses et organisées, on avait passé un petit coup de fil à notre rendez-vous pour savoir si leurs bureaux étaient accessibles malgré le "mouvement gilets jaunes".
Pas de soucis nous a répondu Madame F. ; il y a juste un petit barrage filtrant à l'entrée de Mende, mais les voitures passent.
Ok !

jeudi 15 novembre 2018

Pas à pas ...

Pas à pas, on avance !
Quand la motivation est là, quand tu te lèves avec dès le premier pied posé au sol, qu'elle ne te quitte pas de la journée (même pour faire des tableaux excel avec plein de chiffres pour les finances!), et que tu te couches avec en fermant les yeux pour rêver à ta future vie à portée de main... c'est que c'est bon !

dimanche 28 octobre 2018

Et voici donc... LE lieu

Chose promise, chose due.
Voici donc venu le temps des présentations de notre "lieu"coup de cœur.
Ce lieu porte actuellement un nom: la chèvrerie Lou Poustat.
Il est situé sur les hauteurs de Villefort, juste au dessus de la petite gare du village; gare qui se bat pour subsister.
Et comporte une petite maison d'habitation suffisamment "grande" pour nous accueillir avec les poilus, et même une chambre d'amis pour ceux qui viendront nous voir au "vert" !